19th Ave New York, NY 95822, USA

Le Santoku, la référence du couteau japonais

couteau-de-chef-decoupe-persiel

Le couteau Santoku est un classique au Japon et se traduit comme « trois pierres » en anglais. Ce couteau à viande asiatique a été crée pour avoir une excellente prise, beaucoup d’aisance et être facile à manier étant donné que les doigts ne glissent pas sur le plat de la lame. Sa formidable patine atténue le risque de blessures quand on coupe des fruits ou des herbes hachés finement. Le Santoku est fabriqué soigneusement par l’artisan Goro Kashiwa, au Japon. Dans cet article je vais essayer de vous présenter de façon complète le Santoku à travers différentes questions sur leur utilisation, comment le choisir… Voici le sommaire :

Pourquoi choisir un Santoku ?

Le choix du Santoku avec son poids important et sa forme particulière qui facilite la découpe de légumes comme les oignons, les épinards et même certains poissons. C‘est pour ces avantages que beaucoup de chef utilisent des couteau Santoku plus que les traditionnel couteaux de cuisine européen.

Il est plus facile d’aider à couper des carottes avec un couteau à découper court que ne le ferait une lame courbée qui sert plutôt pour trancher en fines lamelles du bœuf par exemple. Il faut donc prendre soin dans son choix afin de trouver celui qui correspondra aux tâches qu’on souhaitera réaliser.

Les gros points forts du Santoku :

  • Bonne coupe – La lame est tranchante, et permet un découpage précis.
  • Prise en main – Les poignées sont ergonomiques, et permettent une tenue confortable.
  • Acier de qualité – L’acier utilisé est de haute qualité, pour une durée de vie plus longue.

Comment choisir son couteau Santoku ?

Savez-vous ce qu’est un couteau Santoku ? Si ce n’est pas le cas, vous devriez lire cet article de blog car il vous apprendra tout ce que vous devez savoir sur les couteaux Santoku.
La chose la plus importante à faire lorsque vous achetez un couteau, quel qu’il soit, est de vous assurer que la lame est équilibrée dans votre main. Cela signifie que si le manche et la lame sont correctement alignés, le couteau doit être lourd, mais pas trop ou inconfortable. La deuxième chose la plus importante à vérifier est la qualité de l’affûtage de la lame. Lorsque vous achetez un nouveau couteau Santoku, faites attention aux éventuelles imperfections des deux côtés du tranchant, ainsi qu’aux entailles et aux éclats sur la longueur. Un troisième élément à prendre en compte est la taille ; ces couteaux sont généralement de taille moyenne.

Des astuces pour l’entretien de votre Santoku

Je suis super content de vous montrer mes astuces pour l’entretien de votre Santoku. Vous savez, cette lame qui fait des miracles dans la cuisine ! J’en ai pas mal utilisé au cours de mon apprentissage et je commence à bien les connaître. J’ai donc décidé d’en partager quelques-unes avec vous.
Pour commencer, il est important que votre Santoku soit parfaitement propre afin qu’il ne se ternisse pas trop rapidement, car il peut s’abimer et moins couper par la suite.

Ensuite ca peut paraître logique mais ne mettez jamais votre couteau dans un lave-vaisselle car cela peut détruire sa lame. Enfin, utilisez une planche à découper en bois plutôt qu’en plastique pour des raisons de sécurité, ou une planche en pierre qui pourrait abimer la lame de votre Santoku.

Combien coûte une lame de couteaux à découper ou un Santoku ?

Les couteaux Santoku sont normalement vendus entre 20 et 80 €, le prix étant déterminé par la qualité des matières premières. Il est possible d’acheter un Santoku pour 50 à 100 €. Les moins chers sont en acier inoxydable ou dotés d’une lame ovale qui permet de trancher plus efficacement les gros légumes tels que les carottes, les pommes de terre, etc.

Comment réussir la découpe de vos poissons ou légumes avec le Santoku ?

Dans cette partie, nous allons voir comment découper vos poissons ou légumes avec le couteau japonais Santoku. Pour ce faire, il existe plusieurs séquences possibles de coupe qui ne diffèrent que par la façon dont on se positionne au-dessus du produit et les gestes réalisés sur celui-ci. En voici trois amples pour commencer à comprendre les principes de base:

Il est possible d’utiliser une séquence simple où on place son corps en diagonale au-dessus de la pièce à découper, on s’approche du produit en gardant le bras droit derrière son dos et avec l’autre main qui tient le couteau (on détache un peu plus les jambes pour se mettre sur une meilleure position).

Une autre possibilité est celle où on commence par placer son bras gauche vers l’arrière avant que son corps s’enfonce vers la gauche. Il faudra ensuite replacer son bras droit au-dessus du poisson à découper puis terminer ce découpage.

Où acheter des Santoku en France, Belgique ou Suisse?

Si vous êtes en France, vous pouvez acheter des couteaux japonais de type Santoku sans problèmes. Voici quelques adresses ou sites internet où vous pouvez acheter votre Santoku au meilleur prix.

  • – couteau Santoku sur Amazon
  • – couteau de cuisine Japonais chez Zalando.fr
  • – découpage au santoku en ligne à la Fnac.com

Mon expérience et mes retours sur mon utilisation d’un Santoku

À la base, je suis un cuisinier amateur. Mes expériences de cuisine avec les couteaux japonais Santoku ont été très enrichissantes pour moi. Ce que je déteste par-dessus tout, ce sont les couteaux qui ne coupent pas bien et qui ménagent trop les ingrédients que l’on utilise dans une préparation culinaire. Je trouve qu’être un cuisinier est le meilleur job au monde pour ma petite famille! J’avais remarqué rapidement que mes repas étaient beaucoup plus savoureux quand j’y prenais du bon temps à la préparation, notamment avec du bon matériel, et quel ustensile est plus important qu’un couteau pour un chef ?

Bonne lecture à toutes et à tous, et bonne déoupe 🙂

%s